top of page
  • Photo du rédacteurMFR

CHÈRE OMS,

Dernière mise à jour : il y a 3 jours



Vous avez été créée en 1948 afin de défendre l’idée que la santé pour tous, quelque soit sa nationalité, sa religion , sa couleur de peau, son âge était un droit fondamental et devait être l’une des priorités pour les états à travers le monde.

 

Quelle généreuse et belle idée !

Vous comptez d’ailleurs actuellement 194 états membres qui souscrivent à cette idée de départ.

 

Comment ne pas être d’accord avec l’idée que l’accès à des soins de qualité devrait être garanti pour tout un chacun ?

 

Comment ne pas s’émerveiller d’une telle volonté qui semble servir notre humanité?

 

Et voilà le début de notre belle histoire avec vous, chère OMS.

 

Dans un espoir légitime, voilà que nous, les populations mondiales, nous sommes mariées avec vos nobles idées et vos discours toujours plus flatteurs.

 

Nous nous sommes, encore une fois, laissés endormir par vos belles paroles sans considérer vos actes.

Car vos actes, eux, ont été bien moins respectables.

 

Chère OMS, si l’on en croit votre page Wikipédia, vous avez mis à la tête de votre organisation en 2017 un biologiste titulaire d’un master en immunologie et d’un doctorat en santé communautaire qui a été membre du conseil d’administration de GAVI, l’alliance pour les vaccins. Est-ce un conflit ou lien d’intérêt ? Est-ce un hasard si l’un des financements actuel principal de l’OMS provient de GAVI ?

 

 

Chère OMS, vous avez eu besoin de financement pour mener votre projet à bien.

Ça se comprend.

Vous avez décidé que les états membres vous financeraient.

Sauf qu’actuellement c’est la fondation Bill et Melinda Gates, GAVI et le Global Fund qui vous financent à hauteur de 80%. C’est donc un contrôle total des décisions sur la santé mondiale par des intérêts privés et principalement donc, ceux de Bill Gates. Quand on finance à 80% voire plus ce n’est plus de la philanthropie. Qu’est-ce ? Je ne sais. En tout cas l’OMS appartient désormais à un particulier.

 

Chère OMS, nous voici donc trahis dans notre mariage. Vous nous aviez promis une saine préoccupation concernant la santé des populations et vous voilà préoccupée par votre financement et votre désir de contrôle total sur les états membres. Nous pouvons lire dans l’article 67 de votre charte  rédigée en 1948 que « L’organisation jouira sur le territoire de chaque état membre des privilèges et immunités nécessaires pour atteindre son but et exercer ses fonctions. ». Il s’agit donc là d’une perte absolue de souveraineté des Etats membres !

 

Vous fusionnez donc avec des intérêts privés. Ceux-là même qui promeuvent la vaccination pour tout, tout un chacun et tout le temps…Rappelons que Bill Gates est un informaticien inventeur et vendeur, à la fois de virus informatiques, et de logiciels anti-viraux. Et maintenant, créer une maladie de toute pièce et vendre un remède qui rend malade et qui va permettre de vendre d’autres médicaments ? Quel business-plan génial, une manne financière infinie et parfaitement non éthique et inhumaine. Nous y voyons un parallèle avec les événements récents qui nous occupent depuis 2020.

 

Chère OMS, vos projets pour contourner les plans pandémies mis en place par les états a moins bien fonctionné que prévu. Les peuples se sont souvenus, une fois passée la sidération de la crise des années 2020, que des plans existaient et qu’ils n’avaient strictement rien à voir avec les recommandations que vous avez émises. Les peuples ont compris que derrière vos beaux discours se cachaient d’autres projets mortifères pour nous et très lucratifs pour ceux qui les ont pensé.

 

Si vos projets mortifères pour nous, les peuples, sont admis, vous aurez la possibilité de :

- Déclarer seule une situation d'urgence

- Sans preuve médicale

- Appliquer la situation d'urgence à des incendies ou des températures trop élevées, par exemple

- Décider seule de mesures (confinement, vaccin forcé, pass, couvre-feu etc)

- Interdire certains traitements et en imposer d'autres

- Les mesures ne doivent plus respecter la dignité humaine ou les libertés fondamentales mais, je cite,  les principes d’équité, d’inclusivité et de cohérence. Qu’est-ce que ça veut dire ?

- L'OMS décidera seule, je cite, de ce qu'est la désinformation. Pardon??

 

Chère OMS, vous êtes devenue l’instrument de vos investisseurs. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le Dr David Bell, expert en santé publique et ancien consultant chez vous qui l’affirme.

 

Chère OMS, vos trahisons devraient avoir raison de votre existence.

 

Vous nous avez menti, vous avez maintenu les populations dans la terreur pour satisfaire des intérêts privés et faire le beurre des lobbys.

 

Vous avez menti sur la qualité et la nature des injections que vous avez voulu imposer aux population pour satisfaire un agenda qui dessert l’humanité, conduit au trans-humanisme. et à un nouvel ordre mondial. Vous obéissez à ceux qui cherchent à imposer un totalitarisme dont vous serez le bras armé sanitaire.

 

Chère OMS, votre perversité est telle que vous ne défendez plus la santé mondiale mais l’argent facile issu de la peur et de l’ignorance des populations. Vous trompez même ceux qui travaillent pour vous. Vous ne méritez plus aucune attention ni aucun centime de notre part.

 

Même l’ancien député européen Nigel Farage le dit «  Nous ne devrions pas verser d’argent à cette épouvantable organisation »

 

Chère OMS vous êtes l’un des bras de la pieuvre mondiale qui étouffe l’humanité dans le but d’instaurer un gouvernement global avec une santé globale, une langue globale, une religion globale, une monnaie globale, un contrôle global…bref un global qui nie l’humanité faite de diversité.

 

Mais ne y trompons pas. l’OMS est elle-même soumise à plus puissant qu’elle. Ceux qui tirent les ficelles ont déjà plusieurs coups d’avance. Pendant que nous nous plaignons de la trahison scandaleuse de cette organisation supra nationale qui tente un coup d’état soft par le biais d’un main-mise totale sur les décisions des gouvernements, faisant fi de la souveraineté des peuples et de leurs constitutions, d’autres manières d’infiltrer nos sociétés sont mises en place de manière sournoise. Par exemple, chez nous, en Suisse, le CF propose une révision de la loi sur les Epidémies. Les modifications proposées ne sont rien d’autres que celles voulues par l’OMS.

 

Notre devoir est de nous informer.

 

Notre devoir est de nous opposer à tout ce qui cherche à nous déshumaniser.

 

Notre devoir est de ne plus obéir à tout ce qui conduit à notre perte.

 

NON à l’OMS et à ses projets mortifères !

 

OPPOSONS-NOUS DE TOUTES NOS FORCES à LA MODIFICATION DU TRAITE PANDÉMIE ET DU RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL

Restons vigilants en ce qui concerne les projets du CF qui souhaite réviser les lois existantes.



Pour télécharger le discours cliquez sur le lien ci-dessous


Discours OMS 27.04.24
.pdf
Télécharger PDF • 44KB

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page